Appelez-nous aujourd'hui 819-762-0971 poste 2362

PROJET DE MAîTRISE

Évaluation de la rentabilité économique et financière des coupes partielles

  • Direction : Nancy Gélinas, Miguel Montoro Girona
  • Institution : IRF - UQAT
  • programme : Maîtrise en écologie forestière
  • Support financier : Bourse de 17 500 $ par année pour 2 ans.
  • Date d'inscription : Hiver 2023
  • Offre en format pdf: Télécharger

Le traitement sylvicole le plus utilisé à ce jour au Canada est la coupe totale, représentant 93% de la surface récoltée dans la forêt boréale canadienne. Ses impacts comme la perte de biodiversité, la vulnérabilité de la régénération et la vulnérabilité aux perturbations naturelles sont bien connus. Développer des traitements sylvicoles novateurs est donc essentiel afin de fournir des stratégies alternatives de gestion forestière visant la diversification des peuplements, l'augmentation de la capacité d'adaptation et la résilience face aux changements climatiques en forêt boréale canadienne. L'aménagement forestier écosystémique propose les coupes partielles afin d'intégrer les objectifs écologiques, économiques et sociaux dans la planification sylvicole. Elles sont de plus en plus utilisées, mais ne sont pas adaptées aux conditions canadiennes et demeurent peu étudiées sur les plans sylvicole et économique. Pour cela, une évaluation économique des CPR, apte à fournir des outils d'applications de ces traitements dans la stratégie forestière du Canada est requise.écologiques, économiques et sociaux dans la planification sylvicole. Bien que les coupes partielles soient de plus en plus utilisées, elles ne sont pas adaptées aux conditions canadiennes et demeurent peu étudiées, notamment les coupes progressives régulières (CPR). Pour cela, une évaluation sylvicole des CPR, apte à fournir des outils d'applications de ces traitements dans la stratégie forestière du Canada est requise. 

Objectifs :  

  1. Analyser la rentabilité économique et financière des traitements expérimentaux des coupes partielles;
  2. Évaluer le potentiel et les limitations de l’outil MÉRIS dans le cadre de l’aménagement forestier durable (AFD).

Notre dispositif expérimental est à plusieurs égards, unique au monde, notamment parce qu’il est le premier à expérimenter la CPR dans des pessières noires avec des modalités d’application adaptées aux opérations mécanisées. Il a été établi en 2003, dans des peuplements matures et équiens d’épinettes noire au nord du Saguenay-Lac-Saint-Jean, sur la Côte-Nord, ainsi qu’en Abitibi-Témiscamingue par le Service canadien de forêts. Le dispositif est composé de huit blocs d’étude comprenant chacun trois traitements expérimentaux de CPR, une coupe avec protection de la régénération et des sols (CPRS), une coupe avec réserve de semenciers et un témoin sans intervention sylvicole. 

 

Profil recherché

  • Formation : Bac en écologie, en foresterie ou en biologie avec un intérêt pour la sylviculture et son application dans un contexte d’aménagement forestier durable face aux changements climatiques.
  • Exigences : permis de conduire, capacité à travailler dans une équipe multidisciplinaire et sur le terrain dans des endroits éloignés. Les compétences en analyses statistiques et communication scientifique (orales et écrites) seront prises en compte.
  • Attitude : On cherche une personne dynamique, autonome, curieuse, responsable et motivée.

Lieu

L’étudiant aura accès à des ressources et des opportunités (bourses, participation à des conférences, ateliers) de développement professionnel offertes par le Centre d’étude de la forêt. Le candidat ou la candidate travaillera en proche collaboration avec les partenaires du projet (CRSNG, Ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs, Produits Forestiers Résolu, GreenFirst et Service Canadien de forêts) ainsi qu’avec les organismes régionaux (MRC Abitibi, Association forestière du Saguenay, Association forestière de l’Abitibi-Témiscamingue). Par ailleurs, l’étudiant ou l’étudiante sera membre du Groupe de recherche en Écologie de la MRC Abitibi (GREMA), de la Chaire en aménagement forestier durable, et du Groupe International des forêts froides. Dans le cadre du projet, la personne choisie aura aussi l’option de réaliser un stage international financé avec nos collaborateurs en Finlande (Université d’Helsinki) ou en Suède (SLU). 

Renseignements

Êtes-vous prêt à commencer votre doctorat sur ce sujet passionnant? Envoyez votre (1) curriculum vitae, (2) une lettre de motivation, (3) un relevé de notes et (4) les coordonnées de deux références à Nancy Gélinas (nancy.gelinas@sbf.ulaval.ca) et à Miguel Montoro Girona (miguel.montoro@uqat.ca). L’examen des candidatures débutera le 10 novembre 2022 et se poursuivra jusqu’à ce que le poste soit comblé.