Appelez-nous aujourd'hui 819-762-0971 poste 2362

PHD EN ECOLOGIE ANIMAL RECHERCHÉ(E)

STRATÉGIE ALTERNATIVE D'HISTOIRE DE VIE ET DE THERMORÉGULATION CHEZ LE RENNE DU SVALBARD

  • Direction : Gabriel Pigeon
  • Institution : IRF-UQAT
  • programme : Doctorat sur mesure en écologie forestière
  • Support financier : 21 000$ CAD par année
  • Date d'inscription : Entre mars et septembre 2023
  • Offre en format pdf: Télécharger

L'Arctique se réchauffe à une vitesse extrême et certaines des plus fortes augmentations de température ont lieu dans l'archipel norvégien du Svalbard (+ 1.7⁰C sur 10 ans). Cela fait du Svalbard un excellent système pour quantifier les effets du changement climatique sur les espèces, les interactions trophiques et les écosystèmes fragiles. Récemment, nous avons fait la découverte inédite de deux phénotypes de rennes (Rangifer platyrhynchus) présentant une physiologie de thermorégulation contrastéev: l'un abaisse fréquemment sa température corporelle sous-cutanée, économisant ainsi de l'énergie, tandis que l'autre maintient une température stable et élevée tout au long de l'hiver. Selon la théorie du rythme de vie (POLS), les traits physiologiques (comme le métabolisme), comportementaux, et d'histoire de vie évoluent conjointement pour former différentes stratégies d'histoire de vie le long d'un continuum rapide à lent. Chacun des deux phénotypes de rennes a un comportement, un régime alimentaire et un microbiome intestinal distincts. Il serait donc possible qu'un des deux phénotypes soit mieux adapté aux changements climatiques que l'autre. 

Les objectifs de ce projet sont de:

  1. déterminer comment les stratégies d'histoire de vie des rennes regroupent les individus à travers une gamme de traits phénotypiques,
  2. documenter comment ces phénotypes répondent aux variations environnementales, et
  3. modéliser les conséquences d'un réchauffement climatique sur la dynamique des populations de rennes.

Ce projet de trois ans est entièrement financé à 21 000 $ CAD par année. Il sera possible d'effectuer une saison de terrain au Svalbard pour participer à la capture et au marquage de rennes dans le cadre du Svalbard Reindeer Project, un suivi longitudinal initié en 1995 par Steve Albon et ayant permis de suivre plus de 1 000 individus de leur naissance à leur mort. Le Svalbard Reindeer Project comprend maintenant une équipe internationale de chercheures et chercheurs en Écosse, en Norvège, en Autriche et au Canada. Un stage en Norvège, dans le laboratoire de Leif Egil Loe, sera aussi possible. L’étudiante ou l’étudiant pourra également présenter ses recherches à des colloques nationaux et internationaux. 

 

Profil recherché

Compétences et qualifications essentielles

  • Une maîtrise en biologie, écologie, sciences environnementales, statistiques, ou un domaine connexe.
  • Toute expérience de travail pertinente sera aussi considérée.
  • Bonne maitrise du language de programmation R
  • Experience en écologie animale
  • Compétences en recherche, en leadership et en communication
  • Compétences inter-personnelles, et approche proactive et collaborative de la recherche

Les compétences et qualifications souhaitables

  • Expérience en modèles de capture-marquage-recapture (CMR)
  • Expérience en statistiques Bayésiennes
  • Connaissances en démographie
  • Grade de A (3.8/4.3) ou plus
  • Maitrise du français
  • Être un peu geek

Lieu

La personne choisie sera inscrite à l'UQAT. Située au coeur d'un territoire où les grands espaces, les lacs et les forêts stimulent la créativité et l'émergence de talents, l'UQAT est naturellement différente ! L'UQAT se classe parmi les trois universités canadiennes les plus performantes en matière d'intensité de recherche par professeur. Avec un volume de recherche de 16,2 M$ par année et des laboratoires de pointe, l'UQAT représente un milieu exceptionnel pour les études aux cycles supérieurs.

Direction

Le projet se déroulera sous la direction de Gabriel Pigeon, professeur en écologie animale à l'Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue (UQAT). Pr Pigeon s'intéresse à la démographie, à l'évolution et à la conservation. Le projet sera co-dirigé par la professeure Sandra Hamel, détentrice de la Chaire de leadership en enseignement en biostatistique et développement analytique à l'Université Laval. Le projet est en étroite collaboration avec le professeur Leif Egil Loe et son équipe de la Norwegian University of Life Sciences, à Ås, en Norvège.

Renseignements

Pour soumettre votre candidature, veuillez envoyer une lettre d'intérêt, votre CV, les coordonnées de 2 ou 3 personnes en référence et une copie de vos relevés de notes (avant le 15 février ou jusqu'à ce que le poste soit comblé) à : gabriel.pigeon@uqat.ca. Merci d’indiquer « Application pour Ph. D. au Svalbard » dans le sujet du message.

Gabriel Pigeon, Ph. D.
Institut de recherche sur les forêts (IRF),
Page web
445 boul. de l’Université, Rouyn-Noranda, QC

Pour plus d’information : https://tinyurl.com/2kbn4x2p

Retour à la liste des offres