Appelez-nous aujourd'hui 819-762-0971 poste 2362

Marie-Hélène Ouellet-D'Amours

marieh1980@yahoo.ca
Née à Québec et Rimouskoise d'adoption, Marie-Hélène Ouellet D'Amours a terminé son baccalauréat en biologie à l'UQAR en 2006. Depuis toujours sensible aux enjeux environnementaux, elle effectue un projet d'introduction à la recherche s'intéressant aux perturbations anthropiques du paysage en lien avec le loup. Motivée par les nouveaux défis, elle s'inscrit à la maîtrise en biologie à l'UQAT dès le mois de mai 2007. Supervisée par Louis Imbeau (UQAT) et Marcel Darveau (Canards Illimités Canada), elle cherche à modéliser l'habitat de la sauvagine en période de nidification en forêt boréale québécoise, particulièrement celui du Canard noir, espèce prisée tant par les chercheurs que par les chasseurs. Elle tente notamment de déterminer l'effet des perturbations anthropiques sur la sélection d'habitat des canards.

Formation académique

  • Maîtrise en biologie, Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue, Rouyn-Noranda, Qc, 2010;
  • Baccalauréat en biologie, Université du Québec à Rimouski, Rimouski, Qc, 2003 à 2006.

Modélisation de l’habitat du Canard noir et des canards arboricoles en forêt boréale de l’est.

Marie-Hélène Ouellet-D'Amours. Modélisation de l’habitat de la sauvagine en nidification dans le Québec forestier. 2010. Mémoire de maîtrise en biologie, Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue. 38 p.  

voir la liste complète

 Marie-Hélène Ouellet-D'Amours La foresterie est-elle la seule activité humaine altérant l’habitat de la sauvagine dans le Québec forestier?.
22ème colloque CONFOR-Innovation. Parc National du Mont Orford, Orford, Québec, Canada.