Appelez-nous aujourd'hui 819-762-0971 poste 2362

Rafiatou Pentane Njipeka

rafiatou.pentanenjipeka@uqat.ca

Je suis Rafi, ingénieure agronome à la base, avec en plus un master recherche en BFD et un mastère en DD/RSE.

Je suis d’origine camerounaise. J’ai une appétence pour le business en ligne dans lequel j’exerce pendant mon temps libre. J’aime faire la cuisine, le shopping, voyager, petites sorties entre amies, balade.

Je suis aussi un peu réservée et parfois très casanière.

 

Formation académique

  • 2017 - 2019 Master Recherche en Agronomie, Environnement, Territoire et Paysage, spécialité : Bois, Forêt et Développement Durable (BFD), Université de Lorraine (France)
  • 2019 - 2020  Mastère spécialisé en Développement Durable et Responsabilité Sociale des Entreprises (DD/RSE), École de commerce de Paris
  • 2010 - 2016  Ingénierie agricole (Master en science de l’agriculture), spécialité : Productions végétales, Université de Dschang (Cameroun)

Projet de recherche :

Revégétalisation des affleurements rocheux

La ville de Rouyn-Noranda est située au cœur de la ceinture de roches vertes de l’Abitibi, à la jonction de deux systèmes de flux glaciaires majeurs qui ont eu un fort impact sur la composition lithologique et géochimique des sédiments du quaternaire de la région (Veillette et al. 2005). Cette géologie particulière a amené une présence d’affleurements rocheux assez répandue dans la région. La roche-mère se retrouve exposée avec peu ou pas de dépôt de surface sur les pentes abruptes où la déposition de sédiments ne s’est pas produite, ou encore aux endroits où les sédiments ont été délavés par le retrait des lacs glacières Barlow-Ojibway (Veillette et al. 2005). L’extraction minière et la fonte du minerai et les rejets associés de dioxyde de souffre durant les premières décennies de la mine peuvent aussi avoir joué un rôle sur l’absence de succession primaire sur ces caps de roches dénudés (Kozlov et Zvereva 2007). La pollution par le dioxyde de souffre, les niveaux élevés de cuivre, de nickel et d’aluminium réduisent également la croissance des plantes et la colonisation naturelle (Kozlov et Zvereva 2007). L’acquisition de substrats adéquats pour recouvrir les roches dénudées et permettre l’installation des plantes est souvent faite par excavation et importation de sol minéral voisin, causant une perturbation additionnelle et augmentant ainsi l’empreinte de la mine. Bien que cette méthode soit celle utilisée de manière conventionnelle, elle est généralement onéreuse et néfaste pour les écosystèmes où le sol minéral est prélevé (Zhou 2020). Il vaut donc mieux viser la création d’un sol nouveau à l’aide des technologies existantes, c’est-à-dire un technosol capable de supporter la vie au sens où l’entend la Base de référence mondiale sur les sols (IUSS Working Group WRB 2014). Les substrats de plantation exogènes qui permettent d’augmenter le contenu en matière organique et en nutriments ainsi que la capacité de rétention en eau de ces affleurements rocheux, devraient faciliter la croissance, la colonisation et la survie des végétaux et le retour des micro-organismes servant au recyclage des éléments (Brown et Naeth 2014; Zhou et al. 2020). Toutefois, l’utilisation d’amendements minéraux (fertilisants, chaux) pourrait s’avérer nécessaire pour faciliter la reprise végétale si la concentration et la disponibilité en nutriments des substrats sont insuffisantes (Peters 1984; Winterhalder 1996; Heiskanen et al. 2020). De nombreuses études ont démontré que les amendements organiques pouvaient être utilisés pour améliorer la qualité des sols urbains et agricoles (Cohen‐Fernández & Naeth 2013). Cependant, il existe très peu d’études sur l’utilisation combinée de substrats organiques et d’amendements minéraux afin de concevoir des technosols capables de renaturaliser des paysages dégradés. Les boues de papetières, les sous-produits forestiers, le compost et le biocharbon sont des exemples d’amendements pouvant servir à accroître le contenu en matière organique et la capacité de rétention en eau d’un technosol (Heiskanen et al. 2020). Cependant leur capacité à supporter durablement la croissance d’espèces végétales indigènes reste à être démontrée. Les graminées pourraient être en mesure de s’établir rapidement et fournir une litière abondante pouvant s’accumuler à la surface du sol (Peters 1984), alors que des arbres fixateurs d’azote tel l’aulne crispé peuvent promouvoir la création d’îlots de végétation fertiles et diversifiés (Nyenda et al. 2020). L’objectif principal de cette étude consiste à évaluer des stratégies de végétalisation des affleurements rocheux et sites dégradés situés aux environs de la Fonderie Horne et aux abords de la ville de Rouyn-Noranda. Cette opération consiste à reconstituer les sols et la biodiversité afin de rétablir des écosystèmes forestiers fonctionnels sur les sites dégradés près des aires d’entreposage des rejets miniers à court terme (<3 ans).

 Rafiatou Pentane Njipeka Végétalisation des affleurements rocheux autour de la fonderie Horne de Rouyn-Noranda Projet de thèse (2022-11-14)