Appelez-nous aujourd'hui 819-762-0971 poste 2362

Ibrahim Djerboua

ibrahim.djerboua@uqat.ca
DJERBOUA IBRAHIM, de nationalité algérienne, Ingénieur d'état en Biologie, Option Contrôle de Qualité et Analyses Université de Blida en Algérie. Présentement étudiant en Maitrise en BIOLOGIE, à l’université de Québec en Abitibi-Témiscamingue (UQAT) sous la direction de Professeur Osvaldo Valeria et la codirection d’Yves Bergeron. Je m’intéresse principalement à l’évaluation des facteurs qui affectent la refermeture du couvert des peuplements résineux après passage des feux par photographies aériennes.

Formation académique

  • 2003- 2004: Bac série sciences de la nature et de la vie, Fouka, wilaya de TIPAZA, Algérie.
  • 2004-2006 : Études universitaires, tronc commun à l’université de Blida, faculté des sciences Agro – Vétérinaires et biologiques, département de biologie, Algérie.
  • 2006- 2009 : Études universitaires en BIOLOGIE, Option Contrôle de Qualité et Analyses, à l’université de Blida, département de biologie.
  • 28/ 06/ 2009 : Diplôme d’Ingénieur d’état en BIOLOGIE.
  • 2012- aujourd’hui : Études universitaires de 2 éme cycle, Maitrise en BIOLOGIE, à l’université de Québec en Abitibi-Témiscamingue (UQAT), Campus de Rouyn-Noranda, Québec. Canada.

Évaluation des facteurs qui affectent la refermeture du couvert des peuplements résineux après passage des feux par photographies aériennes.

Les problèmes reliés à l’établissement des semis après feu, la croissance des arbres est un des éléments qui affectent le rendement forestier. Ce dernier est non seulement affecté par la quantité de semis qui arrive à s’établir, mais également par la rapidité avec laquelle les individus arrivent à croître. La qualité du microenvironnement des plants et des semis dépend du niveau de ressources environnementales (eau, lumière, éléments nutritifs) qu’il fournit. Dans la forêt boréale canadienne, la compétition par les plantes éricacées, une épaisseur importante de tourbe, un manque de nutriments ou encore des conditions d’établissement particulièrement difficile (hiver froid, sécheresses successives, etc.) sont d’autres facteurs potentiels qui peuvent entraver la croissance des plants ou semis.

Dans certaines conditions, les arbres plantés présentent une meilleure croissance juvénile que les semis établis à partir de graine et répondent davantage aux traitements sylvicoles effectués en bas âge. Toutefois, on suspecte qu’il existe d’importantes interactions avec les caractéristiques écologiques des stations. Ainsi, les circonstances et les conditions qui permettent l’expression de cet avantage demeurent inconnues, particulièrement dans les conditions post-feu. Suite au passage du feu et à la présence des conditions favorables, certaines espèces peuvent se retrouver avec une forte densité naturellement ou encore suite à des ensemencements aériens. Cette forte densité réduit l'espace disponible pour la croissance et accroît la compétition pour la lumière et l’espace ainsi que pour d’autres ressources affectant ainsi la croissance de certains individus.

L’objectif de présent projet est :

D’évaluer par photo-interprétation les facteurs qui affectent la re-fermeture du couvert des peuplements résineux après feu afin d’accroître la compréhension des facteurs affectant la régénération et la croissance des peuplements résineux (conditions naturelles).

Osvaldo Valeria, Yves Bergeron, Sylvie Gauthier, Ibrahim Djerboua, Victor Danneyrolles. How Initial Forest Cover, Site Characteristics and Fire Severity Drive the Dynamics of the Southern Boreal Forest. 2020. Remote sensing 12(23):3957
DOI : 10.3390/rs12233957    

voir la liste complète

 Ibrahim Djerboua, Osvaldo Valeria, Yves Bergeron. La reconstitution de la forêt après feu : une approche par photo-interprétation.
14e colloque de la Chaire AFD. Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue, Rouyn-Noranda, Québec. (2012-11-29)