Appelez-nous aujourd'hui 819-762-0971 poste 2362

Mélissande Nagati

melissande.nagati@uqat.ca

Formation académique

  • Master Biologie Ecologie Evolution, Université Paul Sabatier, Toulouse, France (2014)
  • Licence Biologie des Organismes, des Populations et des Ecosystèmes, Université Paul Sabatier, Toulouse France (2012)

Projet de recherche : Rôle du couvert végétal et des micro-organismes sur l'établissement du sapin en forêt boréale

Le sapin est l'espèce dominante dans le sud des forêts boréales canadiennes. Après perturbation (feu par exemple), la germination et la croissance des graines de sapin est bien plus importante sous couvert de peuplier que d'épinette. L'objectif de la thèse est de comprendre quels sont les facteurs biotiques et abiotiques facilitant la régénération du sapin. Plusieurs hypothèses non antagonistes peuvent être formulées à propos de cette facilitation d'établissement du sapin par le peuplier. Premièrement, la lumière est plus importante sous peuplier, due à la caducité du feuillage et à un sous-bois assez clairsemé si comparé à celui présent sous l'épinette, ou les éricacées forment de gros patchs dense. Le sapin pourrait souffrir d'une plus forte compétition pour la lumière sous l'épinette. Deuxièmement, les sapins tout comme l'épinette et le peuplier sont des arbres ectomycorhiziens, associés à des champignons mutualistes qui colonisent leurs racines. La mycorhization est un facteur essentiel à la croissance et la survie des plantes. Les échanges en terme de minéraux et sucres sont importants entre la plante et le champignon ; la plante reçoit des minéraux en échange de sucres issus de la photosynthèse. Par ailleurs, un plus faible taux de mycorhization à un impact négatif sur la survie des jeunes sapins. On peut supposer que la croissance et la survie des sapins est limitée sous les epinettes si les sapins ne trouvent pas les champignons dans le milieu, et qu'il ne les partage pas avec les epinettes. On suppose alors que le partage avec les peupliers est plus important, et que la colonisation est aussi plus forte sous peuplier.

Yves Bergeron, Mélissande Nagati, Mélanie Roy, Monique Gardes, Annie DesRochers. Importance of Soil, Stand, and Mycorrhizal Fungi in Abies balsamea Establishment in the Boreal Forest. 2020. Forests 11:815
DOI : 10.3390/f11080815    

Mélissande Nagati. Effet du couvert végétal et des microorganismes sur l’établissement du sapin en forêt boréale. 2019. Thèse de doctorat en sciences de l'Environnement, Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue. 
     

Mélissande Nagati, Mélanie Roy, Sophie Manzi, Yves Bergeron, Annie DesRochers, Monique Gardes. Facilitation of balsam fir by trembling aspen in the boreal forest: Do ectomycorrhizal communities matter? 2019. Frontiers in Plant Science 10:932
DOI : 10.3389/fpls.2019.00932   

Mélissande Nagati, Mélanie Roy, Sophie Manzi, Frank Richard, Yves Bergeron, Monique Gardes, Annie DesRochers. Impact of local forest composition on soil fungal communities in a mixed boreal forest. 2018. Plant and soil. 432(1-2):345-357
DOI : 10.1007/s11104-018-3806-3    

voir la liste complète

 Mélissande Nagati Effet du couvert végétal et des micro-organismes sur l’établissement du sapin en forêt boréale.
Soutenance thèse (2019-08-27)

 Mélissande Nagati, Yves Bergeron, Annie DesRochers. Effet des micro-organismes sur l'établissement du sapin en forêt boréale.
20e colloque de la Chaire AFD. Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue, Lorrainville, Québec. (2018-11-30)

 Mélissande Nagati Les potentialités d'association (de la spécialisation au réseau) entre les arbres et leurs champignons ectomycorhiziens peuvent-elles être modifiées en réponse à un changement climatique et quelles en seraient les conséquences sur la composition, la dynamique et la biogéographie des forêts boréales
Synthèse environnementale (2016-04-15)

 Mélissande Nagati Rôle du couvert végétal et des micro-organismes sur l’établissement du sapin en forêt boréale
projet thèse (2015-12-09)