Appelez-nous aujourd'hui 819-762-0971 poste 2362

07. Évaluation forestière et écologique de la coupe partielle comme traitement sylvicole pour la forêt boréale de la ceinture d’argile.

Responsable

 Yves Bergeron

Collaborateurs

 Nicole J. Fenton, Louis Imbeau, Osvaldo Valeria, Alain Leduc, Timothy Work

Problématique

La dynamique naturelle des forêts est de plus en plus considérée dans le contexte de l’AFD. Celle de la pessière à mousse indique qu'un aménagement équienne avec pour principale pratique sylvicole la coupe totale ne permet pas de maintenir la diversité biologique et les fonctions des écosystèmes forestiers. La diversification des pratiques sylvicoles dans les territoires aménagés semble avoir un avenir prometteur. Parmi ces pratiques, les coupes partielles pourraient permettre de reconstituer la structure des peuplements surannés et anciens des mosaïques naturelles en forêt aménagée.

Objectifs

Le projet vise à évaluer l’efficacité économique et écologique de la coupe partielle dans la pessière à mousses sur la ceinture d’argile du Québec et de l’Ontario. Les objectifs spécifiques sont : 1) Développer et expérimenter des modalités de récolte pour cette pratique sylvicole; 2) Évaluer les aspects opérationnels et sylvicoles; 3) Évaluer en quoi cette pratique permet de recréer ou maintenir une structure des peuplements qui s’apparente à celle des peuplements surannés et anciens des mosaïques naturelles et 4) Évaluer, au moyen d’indicateurs, les effets de cette pratique sur la diversité biologique (plantes vasculaires et invasculaires ainsi que l’avifaune) et sur certaines espèces gibier.

Méthodologie

Des dispositifs expérimentaux de coupes partielles ont été mis en place depuis 1998 en collaboration avec des partenaires industriels. Dans ces dispositifs, un réseau de placettes permanentes a été installé pour caractériser et suivre à long terme les peuplements. Ce réseau de placettes permanentes est complété par des inventaires spécifiques à chacune des études spécifiques (lièvre, tétras, oiseaux, lichens…).

Retombées escomptées

Les résultats permettront d’évaluer si les coupes partielles peuvent être une méthode de récolte économique et efficace des arbres matures dans un cadre d'AFD. Le développement de liens étroits et concrets entre l’écologie et l’aménagement forestier constitue la principale retombée des travaux. Ce lien, bien que théoriquement réalisable, est souvent difficile à mettre en pratique dans les opérations.

Applicabilité

Pessière noire à mousse de l’ouest du Québec et du nord-est de l'Ontario

Livrables

Fenton et al. 2008. Évaluation sylvicole et écologique de la coupe partielle dans la forêt boréale de la ceinture d'argile. pp.393-415. in Gauthier et al. 2008. Aménagement écosystémique en forêt boréale. Presses de l'Université du Québec, 568 pages.

Avancement

En phase finale

Organismes subventionnaires

 Chaire AFD, volet 1, SCF Chaire AFD, CRSNG, FQRNT, SCF, Volet 1

Financement annuel

29 000 $

Durée

2002-2013

Dernière mise à jour : 2013-02-28 14:57:42