Appelez-nous aujourd'hui 819-762-0971 poste 2362

Jamal Ichha

jamal.ichha@uqat.ca
Originaire de la magnifique ville d’Agadir au Maroc, Jamal Ichha est au Québec pour y compléter une maîtrise en biologie sous la direction d’Annie Desrochers. Lors de ses travaux, il compare la croissance et la physiologie des trembles hybrides par rapport aux peupliers hybrides.

Formation académique

  • Maitrise en biologie, Université de Québec en Abitibi-Témiscamingue, Amos, Qc, 2010
  • Licence es science en Biologie, Université Ibn Zohr Agadir, Maroc, 2005.
  • Baccalauréat en sciences expérimentales, lycée Hassan elkhayat Agadir, Maroc, 1998.

Ecophysiologie comparée de différents types d'hybrides de peuplier.

Les peupliers hybrides (Populus spp.) sont des espèces à croissance rapide utilisées dans la plupart des régions du monde. Les hybrides sont formés à partir de croisements dirigés entre deux espèces de peupliers, généralement à l’intérieur d’une même section du genre Populus. Par exemple, la section Populus comprend le peuplier faux-tremble, le peuplier à grandes dents et le peuplier blanc, alors que la section Tacamahaca comprend le peuplier baumier et le peuplier baumier de l’ouest (trichocarpa). Les hybrides les plus couramment utilisés au Canada et au Québec sont principalement de la section des Tacamahaca, dû au fait qu’ils se propagent facilement par bouturage de tige. Cependant, malgré que les trembles hybrides (section Populus) ont une meilleure qualité de bois et peuvent avoir une productivité égale à celle des peupliers hybrides, ils ont été très peu étudiés à cause de la difficulté à les propager par drageonnement ou par bouturage de racine. Cette étude vise donc à comparer la croissance et la physiologie des trembles vs peupliers hybrides ainsi qu’avec les parents indigènes de la région (peuplier faux-tremble et peuplier baumier).

Six clones de peupliers dont deux hybrides de tremble, deux hybrides de peupliers et deux clones indigènes (peuplier faux tremble et peuplier baumier) seront premièrement propagés par culture in vitro au laboratoire de sylviculture intensive et ligniculture de l’UQAT.

Les plants seront ensuite plantés en serres afin de comparer le taux de croissance et la physiologie des trembles hybride et peupliers hybrides versus des espèces indigène, ainsi que d’évaluer comment la fertilisation affecte la conductance stomatale et l’efficacité à utiliser l’eau afin de bien comprendre les différences physiologiques entre les différentes variétés. Les plants recevront 2 traitements de fertilisation et 4 traitements de sécheresse. Par la suite, une centaine d’arbre de chaque clone seront plantés aux champs afin d’évaluer et de comparer leurs performances sur le terrain en conditions naturelles. La survie, la croissance en hauteur et en diamètre seront surveillée aussi bien que d'autres signes de santé.

Aucune publication pour le moment!

 Jamal Ichha .
9e colloque de la Chaire AFD. Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue, Rouyn-Noranda, Québec. (2007-12-05)