Appelez-nous aujourd'hui 819-762-0971 poste 2362

06. Influence des changements climatiques sur les populations marginales : projet BOREALP

Responsable

 Francine Tremblay

Collaborateurs

 Yves Bergeron, Martin-Philippe Girardin

Problématique

Le cadre conceptuel s’articule autour de la problématique de recherche visant à quantifier l’impact des processus de fragmentation et la capacité des espèces et des populations à répondre efficacement au réchauffement planétaire. Cette quantification se fera à plusieurs niveaux d’intégrations, couplant des approches complémentaires qui touchent la génétique des populations, l’écologie expérimentale et l’observation et la paléoécologie. La stratégie de recherche est fondée sur la comparaison des dynamiques écologiques, de la diversité génétique et des capacités de croissance et de reproduction des populations d’arbres se trouvant dans des continuums et en position marginale.

Objectifs

1) Depuis combien de temps les populations fragmentées sont-elles présentent dans les zones d’étude ? À quand remontent les processus de fragmentation ? 2) Quelles sont les différences actuelles entre les populations principales et isolées en terme de sensibilité au feu, de capacité reproductive et structuration génétique ? 3) Comment nos espèces modèles répondront aux changements climatiques en cours ? Pour répondre à cette question, nous croiserons les données issues des deux premières questions.

Méthodologie

Analyses des bio-indicateurs: reconstructions historiques des perturbations et dynamiques forestières. La variabilité dans la réponse climatique des cernes de croissance d’arbres provenant des populations principales et isolées sera analysée. Il y aura caractérisation des combustibles et modélisation du feu afin d’analyser la susceptibilité au feu des différents types de peuplements. Nous regarderons aussi le succès de reproduction des populations, la régénération et production de semences/cônes, la caractérisation de la structure de la diversité génétique des populations et le développement d’un modèle de dynamique des métapopulations au niveau du paysage.

Retombées escomptées

1) Reconstruire la dynamique holocène des populations (principales versus isolés) de sapin baumier, épinette blanche et cèdre blanc en réponse aux changements climatiques et aux variations des régimes de perturbation et 2) Reconstruire la dynamique actuelle des espèces choisies (reproduction, croissance, etc.) en réponse aux changements.

Applicabilité

Forêt boréale

Livrables

Synthétisation des données qui pourront être utile aux décideurs industriels et partenaires publics des états qui participent à l’élaboration de stratégies visant à développer des modes de gestion écosystémique des milieux boréaux Les populations marginales fragmentées de la sapinière boréale mixte se trouvant en pessière correspondent probablement à des zones qui ont été préservées du feu et constitueraient des vieilles forêts/refuges biologiques. Les données recueillies nous permettront de fournir des recommandations sur la valeur écologique de ces îlots et l’impact de leur préservation sur l’atteinte de l’OPMV.

Avancement

En cours

Organismes subventionnaires

 Chaire AFD, Ouranos CRSNG, MDEIE, Ouranos, Chaire AFD

Financement annuel

146 820 $

Durée

2010-2014

Dernière mise à jour : 2014-03-11 09:00:43