Appelez-nous aujourd'hui 819-762-0971 poste 2362

01. Contribution des résidus ligneux grossiers à la résilience des sols forestiers boréaux.

Responsable

 Suzanne Brais

Collaborateurs

 Pierre Drapeau, Marc Mazerolle

Problématique

Des stades initiaux de sa décomposition jusqu'à son incorporation dans la couverture morte des sols forestiers, le bois mort participe à de nombreux processus écologiques qui sous-tendent la diversité des espèces, la régulation des processus géomorphologiques ainsi que le cycle des nutriments et du carbone. Les relations entre certaines pratiques forestières, la diminution de la quantité et de la qualité du bois mort et la perte de la diversité dans les forêts aménagées sont bien établies. Le programme de recherche couvre plusieurs aspects de la dynamique des débris ligneux et de ses fonctions écologiques dans des forêts naturelles et des forêts soumises à des coupes partielles.

Objectifs

Nous allons examiner si les apports en débris ligneux frais engendrés par la récolte forestière peuvent favoriser la décomposition des réservoirs de matière organique plus anciens. Cette hypothèse sera testée dans le cadre d’études à long terme établies dans des peuplements naturels et aménagés de la Forêt d'enseignement et de recherche du lac Duparquet et au moyen d'une étude complémentaire réalisée en laboratoire utilisant des microcosmes.

Méthodologie

Les différentes études sont menées dans des peuplements naturels et aménagés localisés dans la FERLD. Les études incluent le suivi de dispositifs expérimentaux, des études de décomposition au champ, la caractérisation d’une chronoséquence de billes mortes et des expériences en laboratoire utilisant des microcosmes. Les réserves de carbone de la biomasse végétale et des sols des peuplements, la répartition des composés carbonés dans le bois et la litière fine ainsi que la diversité et la biomasse fongique des litières sont évaluées.

Retombées escomptées

Ces études apporteront un éclairage nouveau sur les processus par lesquels le bois mort affecte la minéralisation et la rétention de la matière organique dans les écosystèmes forestiers naturels et vérifieront dans quelle mesure la coupe partielle assure la continuité de ces processus dans les peuplements aménagés.

Applicabilité

Zone de la forêt boréale mélangée de l’ouest du Québec

Livrables

Foudyl-Bey et al. 2016. Litter heterogeneity modulates fungal activity, C mineralization and N retention in the boreal forest floor. Soil Biology and Biochemistry, 100, 264-275. Strukelj et al. 2015. Nine-year changes in carbon dynamics following different intensities of harvesting in boreal aspen stands. European J. For. Res. 134 : 737-754. Kebli 2014. Development and activity of early saproxylic fungal communities in harvested and unmanaged boreal mixedwood stands. European J. For. Res. 133 : 905-918. Strukelj et al. 2013. Chemical transformations in downed logs and snags of mixed boreal species during decomposition. Can. J. For. Res.43: 785-798. Kebli et al. 2012. Forest Ecol. Manage. 279: 45-54.

Avancement

En cours

Organismes subventionnaires

Aucun partenaire associé! CRSNG, FRQNT

Financement annuel

Financement terminé

Durée

2002-2018

Dernière mise à jour : 2018-01-31 11:35:45