Appelez-nous aujourd'hui 819-762-0971 poste 2362

Marianne Vogel

marianne.vogel@uqat.ca
Bonjour à tous, je viens découvrir le Québec et surtout la région de l’Abitibi afin d’approfondir mes connaissances en paléoécologie. Après une formation générale en biologie puis une spécialisation en écologie fonctionnelle comportementale et évolutive, la discipline de la paléoécologie a été une révélation pendant mon double diplôme Ingénieur agronome et Master en écologie. Je n’ai donc pas hésité quand on m’a proposé ce doctorat en cotutelle, mêlant rencontres enrichissantes et sujet de recherche innovant et passionnant sur les paléo-îles du lac Ojibway.

Formation académique

  • Double diplôme ingénieur agronome et Master recherche EFCE (Écologie Fonctionnelle Comportementale et Évolutive) à Agrocampus Ouest Rennes, France (équivalent maîtrise) (2016-2019)
  • Classe préparatoire BCPST (Biologie, Maths, Physique, Sciences de la Terre) à Nancy, France (2014-2016)

Projet de recherche :

L'histoire des paléo-îles du lac proglaciaire Ojibway (Abitibi, Québec)

Au début de l’Holocène, l’inlandsis laurentidien fondait progressivement et a donc libéré les paysages canadiens. Le lac proglaciaire Ojibway s’est formé au contact de la masse de glace fondante et a recouvert le Québec et l’Ontario pendant 2 000 ans avant de se vidanger dans la Baie James environ 8 200 ans avant aujourd’hui. Le lac Ojibway a pu limiter l’afforestation des nouvelles terres libérées par la glace mais il a aussi pu fournir des avant-postes de colonisation par le biais de ses îles. En effet, plusieurs îles ponctuaient le lac et ont pu être colonisées par la forêt avant la vidange du lac Ojibway. 

Le but de notre étude est de déterminer si ces îles ont effectivement été colonisées par la végétation et si oui quand et quel a été l’évolution de la végétation. Pour ce faire nous étudions des sédiments de lacs situés sur des potentielles paléo-îles dans lesquels nous analysons les macro-charbons, les grains de pollen et les macro-restes végétaux. Nous menons également des analyses géochimiques avec la Fluorescence à Rayons X (FRX) des sédiments pour détecter les variations de l’érosion ayant eu lieu et des analyses génétiques avec le metabarcoding de l’ADN ancien sédimentaire stocké dans les sédiments lacustres. Avec cette analyse multi-proxies nous allons pouvoir reconstituer au maximum l’histoire des paléo-îles du lac proglaciaire Ojibway et ainsi déterminer l’impact de ces avant-postes de colonisation sur la migration post-glaciaire au Québec.

Nils Ambec, Marianne Vogel, Maxime Soubeyrand. Pour une pratique éthique de la pêche. 2022. Le Couvert Boréal 18(4):15
    

voir la liste complète

 Marianne Vogel, Adam Ali, Hugo Asselin, Sabrina Leclercq, Cécile Latapy, Sébastien Joannin, Yves Bergeron. Histoire des paléo-îles du lac proglaciaire Ojibway ​ (Abitibi, Québec) ​
premières étapes de la végétation​.
24e colloque de la Chaire AFD. Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue, Rouyn-Noranda, Québec. (2022-11-22)

 Marianne Vogel, Hugo Asselin, Adam Ali, Yves Bergeron, Sébastien JoanninL'histoire des paléo-îles du lac proglaciaire Ojibway (Abitibi).
21e colloque de la Chaire AFD. Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue, Rouyn-Noranda, Québec. (2019-11-30)